samedi 24 octobre 2015

L'allégorie du cercle


Afin d'introduire un travail collaboratif en classe, on a plusieurs façons de vanter les mérites du travail en groupe ou encore on peut utiliser une histoire qui permet de mettre en valeur la collaboration.

Cependant, peu d'exemples permettent d'ouvrir la discussion sur autant de sujets tels que le travail d'équipe, la vérité, le processus scientifique et les activités industrielles comme le permet l'allégorie du cercle.

Il s'agit d'une activité d'apprentissage actif pour TOUTE la classe, qui se joue avec une feuille de papier et un crayon. Voici les règles:
  • Chaque étudiant ne peut tracer qu'une seule droite, elle peut être prolongée à ses deux extrémités.
  • L'usage d'une règle est permise.
  • La classe doit tracer un cercle aussi parfait que possible.

Il n'y a pas de raccourci, pas de piège, pas d'astuce, que du traçage de lignes. 
  1. Au début, on se dit que c'est impossible, qu'il y a un truc.
  2. On trace quelques lignes.
  3. On voit émerger un polygone irrégulier.
  4. Les coups de crayons successifs corrigent les irrégularités et transforment la figure en forme de plus en plus elliptique, puis circulaire.
  5. Lorsque le dernier étudiant de la classe a fait son trait de crayon, on fait un retour en groupe sur l'activité.

Questions pour guider la discussion

  • C'est quoi la perfection? Comment l'atteindre avec des moyens limités?
  • Ceux qui traçaient les lignes au début: comment vous sentiez-vous? Où pensiez-vous que le centre du cercle irait? 
  • Ceux qui traçaient les lignes à la fin: que pouvez-vous dire de votre contribution? Est-elle plus ou moins importante que la contribution des autres?
  • Qu'est-ce que vous retenez de l'exercice?
Crédit image: wikimedia commons

Interprétation 

  • L'atteinte de la perfection est un processus itératif, la contribution de chacun compte.
  • Au début d'un travail d'équipe, on ne sait jamais vraiment où on s'en va. Sans s'en rendre compte, le travail prend une allure de plus en plus parfaite.
  • Le temps et l'effort que l'on met à la fin du travail, change de moins en moins son allure générale à mesure qu'il devient de plus en plus parfait.
Cet exercice permet d'ouvrir sur la coopération, l'itération et le processus de recherche scientifique.

Un exemple: Wikipedia 

L'outil permet de tracer des "traits" de façon collaborative et itérative sur tous les sujets. Il faut savoir que l'outil a fait beaucoup de chemin depuis sa mise en ligne et que le nombre de contributeurs engagés activement à le parfaire est surprenante. 

C'est un outil qui permet à une masse critique d'individus à y apporter une perfection co-construite. L'opinion négative et peu nuancée qui a été portée à Wikipedia date d'il y a plusieurs années, à l'époque où la construction des savoirs sur la plateforme était peu mature. On pourrait comparer cela à quelqu'un qui jugerait que le polygone irrrégulier (photo ci-haut) ne sera jamais un cercle. 

L'avantage de Wikipedia est que c'est une base de donnée vivante qui évolue avec son public. La perfection approche à petits pas mais déjà la base de connaissances est comparable aux grandes encyclopédies connues.

Ça donne confiance pour l'avenir!


Actualités technopédagogiques sur Facebook